Le reportage d’un photographe d’AP avec un iphone en Afghanistan

AP Photographer David Guttenfelder captures Afghanistan’s largest-scale military operation since 2001 using a unique lens – his iPhone camera coupled with a Polaroid film filter app.

Le dispositif qu’il a utilisé est finalement assez paradoxal. Lorsque j’ai lu qu’il avait utilisé un iphone, j’ai pensé que j’allais découvrir des images imparfaites techniquement, mais réalisées dans une plus grande proximité avec son sujet que dans les reportages “classiques” des photos reporters. L’iphone est un objet que l’on garde en permanence sur soi. Son utilisation n’introduit aucune distance avec la personne photographiée qui ne se rend pas compte qu’elle est l’objet d’une photographie.
Mais parce qu’il a choisi d’utiliser un filtre numérique simulant le rendu du film Polaroid, c’est tout le contraire. On est clairement dans une revendication artistique par son dispositif, et du coup la distance avec l’objet de sa représentation est encore plus grande que d’habitude. “L’effet” Polaroïd n’apporte rien, à mes yeux, aux images.
Alors est-ce la difficulté pour un professionnel d’assumer l’imperfection technique de l’iphone qui l’a conduit à utiliser ce dispositif ?

Commentaires

commentaires

A propos de Thierry

Je suis photographe indépendant depuis 1981. Photographe publicitaire et industriel je travaille pour des agences de publicité et des entreprises. Mon site. J'ai également un autre blog sur Culture Visuelle.

, , , , , , , , ,

No comments yet.

Leave a Reply