Photoshop corrigera-t-il le flou de mouvement?

Photoshop sortant une nouvelle version de son célèbre logiciel tous les deux ans (environ), le buzz commence à monter sur le net sur les nouveautés qui nous feront acheter la mise à jour vers la nouvelle version. Dans la pratique, les photographes qui achètent un nouvel appareil n’ont guère le choix s’ils travaillent en Raw, car Adobe cesse les mises à jours du module Adobe Camera Raw des anciennes versions dès que la nouvelle est commercialisée. Un appareil tout beau tout neuf suppose que l’on possède la toute dernière version de Photoshop si l’on veut développer ses raws. Mais c’est une autre affaire.

Cette nouvelle version devrait corriger le flou provoqué par un mouvement involontaire de l’opérateur pendant l’exposition:

http://www.macbidouille.com/news/2011/10/11/adobe-repare-les-photos-floues
On ne voit pas grand chose sur cette vidéo. Cependant, la réaction d’un public que je suppose averti, à mi-chemin entre l’enthousiasme provoqué par un feu d’artifice et la performance exceptionnelle d’un artiste de cirque, justifie à elle seule son visionnement me semble-t-il. 🙂
Une autre vidéo qui permet de mieux comprendre le procédé:
http://www.cse.cuhk.edu.hk/~leojia/projects/motion_deblurring/index.html

Le problème n’est pas simple à résoudre. Sur cette photo, j’ai en réalité deux flous qui s’additionnent. Parce que j’ai shooté à la volée au 1/25″ avec une focale équivalent à un 72 mm en 24×36, toute mon image est floue. Mon temps de pose est trop lent pour neutraliser les tremblements involontaires de ma main. Mais, parce que le policier et son cheval sont en mouvement, ils sont l’objet d’un flou supplémentaire, d’une autre nature, particulièrement visible sur la jambe avant droite du cheval, qui est suscité par leur déplacement pendant l’exposition et qui vient s’ajouter à celui que j’ai provoqué par mon manque de stabilité. J’ai un peu de mal à imaginer comment l’algorithme va pouvoir être calculé sur une situation de ce type et ce que vont devenir mon policier et mon cheval après le retraitement de l’image.
Mais dans les cas les plus simples, un portrait ou un paysage flous parce que les mouvements involontaires de l’opérateur auront été enregistrés par une vitesse d’exposition insuffisante, Adobe nous promet des merveilles. Pour l’utilisation d’un compact en tant que bloc-note, l’utilisation de cet algorithme sur du texte, comme on le voit dans la première vidéo, devrait faciliter la vie d’un grand nombre d’utilisateurs, encore que je crains que pour la plupart ils n’utilisent pas de logiciel de post-traitement.

Le plus que net est devenu la marque du numérique. Les deux critères qui écrasent tout le reste lorsque l’on teste un objectif ou un appareil numérique sont le piqué et l’absence de bruit dans les images. Dans le cadre d’une discussion avec André Gunthert sur Culture Visuelle, je me suis replongé dans le magnifique livre “Images à la Sauvette” d’Henri Cartier-Bresson. Cette phrase extraite de son introduction me semble une bonne conclusion (provisoire) à ce billet.
“Je m’amuse toujours de l’idée que certaines personnes se font de la technique en photographie, et qui se traduit par un goût immodéré pour la netteté de l’image; est-ce la passion du minutieux, du fignolé, ou espèrent-elles par ce trompe-l’oeil serrer ainsi la réalité de plus près? Elles sont d’ailleurs tout aussi éloignées du véritable problème que celles de l’autre génération qui enveloppaient de flou artistique toutes leurs anecdotes.”

Commentaires

commentaires

A propos de Thierry

Je suis photographe indépendant depuis 1981. Photographe publicitaire et industriel je travaille pour des agences de publicité et des entreprises. Mon site. J'ai également un autre blog sur Culture Visuelle.

, , , , , ,

2 Responses to Photoshop corrigera-t-il le flou de mouvement?

  1. etcetcetc 25/10/2011 at 18:23 #

    N’en est-il pas de la netteté en photo comme de la justesse en musique ? Si on ne joue pas juste, pas de musique possible. Mais ce n’est pas parce qu’on joue juste qu’on est musicien.

  2. Thierry 26/10/2011 at 07:24 #

    Merci pour ce bel aphorisme à tiroir.
    Le net s’oppose au flou, mais ils sont complémentaires dans l’image alors qu’en jouant faux on agresse les oreilles de l’auditeur.
    Photographier “juste” est une belle ambition qui mériterait d’être développée, mais qui ne me semble pas être réductible à la netteté de l’image.
    Si on photographie “juste”, quelque soit le sens que l’on attache à ce qualificatif, alors on est photographe. 🙂

Leave a Reply