Les nouvelles couleurs de l’industrie

Exposition de photographies
A travers le monde: Alain Pras
A Issy les Moulineaux: Thierry Dehesdin

Photographie Thierry Dehesdin

Mercredi 18 avril – Dimanche 22 juillet 2012
Musée Français de la Carte à Jouer & Galerie d’Histoire de la Ville
16, rue Auguste Gervais – Issy les Moulineaux

Mon domicile et mon studio se trouvant à Issy les Moulineaux, j’ai développé au cours des années une affection particulière pour les cheminées de la “Tiru” (une usine d’incinération d’ordures ménagères) et leurs panaches de fumée. Visibles de toute la ville ou presque, elles en étaient un de ses éléments identitaires les plus remarquables. Lorsque j’ai appris que ce site industriel était condamné à brève échéance par les nouvelles normes environnementales, la nécessité de conserver une trace de cet établissement qui était un des derniers lieux témoignant du passé industriel de la ville a été pour moi une évidence.

Photographie Thierry Dehesdin

Les espaces industriels ont toujours fasciné les photographes. Leur géométrie se prête à merveille à la représentation photographique et ce sont des lieux mystérieux, ne serait-ce que parce que leur accès est toujours réglementé pour des raisons de sécurité. Avec le temps, ils acquièrent une patine, comme si les générations de travailleurs qui les avaient fait vivre, y avaient laissé leur empreinte. Il faut cependant, lorsque l’on regarde ces images, toujours conserver à l’esprit que l’esthétisme de la représentation photographique n’est pas sans ambiguïté. La photographie, parce qu’elle ne révèle que l’apparence des choses, transforme en un spectacle des lieux où des gens ont travaillé, transpiré et parfois souffert.

Photographie Thierry Dehesdin

La plupart de ces images ont été réalisées en 2004-2005. Elles s’inscrivent dans l’évolution récente de la photographie. Lorsque j’ai découvert ce lieu, j’ai été fasciné par la subtilité de ses teintes chromatiques. Cependant, si j’avais du réaliser ce reportage avant l’an 2000, j’aurais probablement utilisé du noir & blanc parce que la réaction des émulsions argentiques couleur aux différentes sources lumineuses qui se mélangeaient dans l’usine, aurait été par trop éloignée de l’expérience sensible. Il fallait l’image numérique et la possibilité qu’elle nous offre de travailler la couleur pour que je puisse reproduire l’impression visuelle que j’avais ressentie.

Photographie Thierry Dehesdin

Je présente 16 photos que j’ai tirés en 50×73 cm sur un support canevas, un livre et une vidéo réalisés à partir de mes photographies de la Tiru.

Commentaires

commentaires

A propos de Thierry

Je suis photographe indépendant depuis 1981. Photographe publicitaire et industriel je travaille pour des agences de publicité et des entreprises. Mon site. J'ai également un autre blog sur Culture Visuelle.

, , , , , , , , ,

No comments yet.

Leave a Reply