L’architecture contemporaine est plus éphémère que ses photographes.

La Tour EDF dans les années 90 depuis la rue Bara

Angle Boulevard Gallieni / Rue Bara 1990

Je suis en train de trier, sélectionner, taguer les milliers de photographies de la ville d’Issy les Moulineaux que j’ai réalisées depuis 1989 pour les mettre en ligne. Ce faisant, j’ai retrouvé quelques images prises dans les années 70, lors de la construction de la tour EDF.

Construction de la Tour EDF  Issy les Moulineaux (dans les années 70)

Construction de la Tour EDF  Issy les Moulineaux (dans les années 70)

Construction de la Tour EDF  Issy les Moulineaux (dans les années 70)

C’était une de mes toutes premières commandes, et la première fois que je mettais les pieds à Issy les Moulineaux. Le reportage avait été très complet, j’avais même été dans la région de Toulouse (je crois) photographier l’usine où était construites les poutrelles métalliques qui ont servi à bâtir son ossature. Mais il ne me reste plus que quelques images, car j’avais travaillé en inversible 24×36 et livré au client l’essentiel de mon travail. (Béni soit le numérique qui me permet de conserver toutes mes images.)

Construction de la Tour EDF

Elément identitaire de la ville, la tour dominait la plaine d’Issy avec l’arrogance de la jeunesse alors que la rénovation urbaine faisait table rase des usines du XIXème siècle qui l’entouraient.

La plaine d’Issy (période 1995-1999)

La plaine d’Issy (période 1995-1999)

La plaine d’Issy (période 1995-1999)

Mais en 2007, elle a été condamnée à son tour par la rénovation urbaine.

Issy les Moulineaux, 2007 Photographie Thierry Dehesdin

La Tour EDF – Juillet 2007

Tour EDF - Photographie Thierry Dehesdin

Issy les Moulineaux, angle Boulevard Gallieni / rue Bara – 07/2007

Issy les Moulineaux, angle Boulevard Gallieni / rue Bara – 10/2012

Commentaires

commentaires

A propos de Thierry

Je suis photographe indépendant depuis 1981. Photographe publicitaire et industriel je travaille pour des agences de publicité et des entreprises. Mon site. J'ai également un autre blog sur Culture Visuelle.

, , , ,

2 Responses to L’architecture contemporaine est plus éphémère que ses photographes.

  1. Frédéric Sohn 26/03/2016 at 10:44 #

    Bonjour

    j’ ai regardé avec intérêt vos photos des tours edf en construction car j’ ai contribué à la fabrication des gabarits, outillages spéciaux, nacelles pour permettre l’ usinage des profilés puis leur soudage en usine à Blaye (33) près de Bordeaux puis soudage sur le chantier des grands poteaux verticaux et treillis tridimensionnels constituant les planchers de 20m x 20m en construction métallique tridimensionnelle
    en fait j’ étais en stage d’ études au BE et en atelier puis en cdd durant un été dans cette usine
    maintenant, je suis en retraite, les tours ont été déconstruites… et je fais beaucoup de photos avec un EOS 6 Canon
    si vous avez encore qq photos, je suis intéressé
    cordialement
    merci

  2. Thierry 28/03/2016 at 12:28 #

    Bonjour, je suppose que c’est encore plus étrange de voir déconstruire une tour que l’on a construite que de l’avoir simplement accompagnée en photographies. De sa construction, je ne pense pas qu’il me reste beaucoup plus d’images. (Une toute petite dizaine probablement.) C’était des seconds choix, l’essentiel des diapos étant livrés au client. De ce point de vue aussi, le numérique est un progrès. Mais si vous le souhaitez vous pouvez me joindre directement par mail.

Leave a Reply